26 juillet 2018


Diagonale innopole : le Groupe Terrot rénove un espace tertiaire à Labège (Toulouse)

En plein coeur du parc d’activités tertiaire de Labège à Toulouse, le Groupe Terrot rénove et aménage 5 000 m2 de bureaux.

Véritable Silicon Valley locale, le quartier Labège est l’un des plus dynamiques de la région toulousaine : l’objectif affiché est d’y créer un écosystème propice à l’innovation.

C’est avec cette ambition que le GROUPE TERROT a acquis en 2017 cet ensemble immobilier tout en baie vitrée et a décidé d’y créer un espace de co-working afin d’accueillir les jeunes startups et freelances dans un environnement dynamique et végétal.

Plus respectueux de l’environnement, mais aussi plus moderne et adapté aux besoins actuels, l’immeuble sera totalement rénové afin d’offrir le cadre de travail le plus abouti.

Accompagné par GBS GROUPE pour l’aménagement des espaces de travail, le GROUPE TERROT a agencé les 5 000 m2 en R+XX en favorisant des lieux ouverts, au design épuré. Les espaces ont été conçus pour être agréables à vivre et à travailler pour les futurs occupants avec des matériaux qui oscillent entre bois, végétation stabilisée, immenses baies vitrées, ardoise…

La hauteur sous plafond donnera quant à elle une impression de liberté aux esprits en ébullition ainsi que le mobilier ergonomique sélectionné avec goût pour faciliter la vie des utilisateurs. L’immeuble disposera notamment d’une salle de sport, d’un Food Truck pour se restaurer et d’une salle de projection pour se détendre avant de passer quelque temps en extérieur sur les différentes terrasses, ou autour du terrain de pétanque.

Les premiers coworkers pourront découvrir ce futur lieu d’exception dès le premier semestre 2019, la livraison étant prévue pour le mois de mars.

« Le nouveau projet conforte l’ancrage, le savoir-faire et l’attachement du Groupe à la Région Occitanie », explique Samuel Gelrubin, Président du GROUPE TERROT.

5 juillet 2018


Prix d’Architecture Michel Gelrubin 2018 à l’Université de Tel-Aviv

Pour la cinquième année consécutive, Samuel Gelrubin a remis le prix d’architecture au nom de Michel Gelrubin dans le cadre du conseil des Gouverneurs, en présence des membres du jury Dr. Eran Neuman, de l’architecte Philippe Maidenberg et du designer Ora-Ito, président du jury.

Le Prix Michel Gelrubin 2018, créé à l’initiative du Groupe Terrot, récompense chaque année les étudiants les plus talentueux du Département d’Architecture de l’Université de Tel-Aviv.

Après une boutique de mode, la conception d’un loft, le design d’un hôtel parisien et le concept du live-work en 2017, c’est sur le projet de restauration et de conversion du marché Talpiot de Haifa que les étudiants ont dû travailler cette année. Un bâtiment classé construit à la fin des années 1930 mais quasi-désaffecté depuis les années 1990.

Bénéficiant du soutien historique de la famille Gelrubin depuis 3 générations, le Département d’Architecture du plus important centre d’enseignement supérieur d’Israël privilégie les principes de recherche et d’excellence à travers cette compétition.

Le 1er prix a été décerné à Shahar Kessler et Yaelle Sivan pour leur projet intitulé « We cover », de création d’un centre de réhabilitation permanent pour les femmes tombées dans le cercle de la prostitution.

Le 2nd prix a été attribué à Lavi Beery et Guy Kerem pour leur projet visant à faire de l’ancien marché un Beth Midrash, centre d’étude de la Torah pour des populations religieuses juives orthodoxes.

Le 3e prix a été remis à Gabriela Jacobs et Shira Fuchs  pour leur projet « We cook » tendant à transformer l’ancien marché en un espace de restauration organique, « du marché à l’assiette ».

« Pour la cinquième année consécutive, ce prix a pour objectif d’encourager la créativité et la réflexion des étudiants sur des projets innovants. Le GROUPE TERROT est très fier de soutenir cette initiative. Chaque année, les étudiants font preuve de plus en plus d’ingéniosité et de créativité dans l’élaboration de leurs projets, et ils méritent toute notre attention », confie Samuel Gelrubin, Président du GROUPE TERROT.

6 juin 2018


Nouvelle accélération de la croissance en 2017

Les sociétés du Groupe Terrot ont réalisé un bon exercice 2017, dans la continuité du précédent avec un chiffre d’affaires de 56 M€ pour un résultat net en forte progression à 9,4 M€.

Ces résultats confortent la stratégie de création de valeur du groupe basée sur des acquisitions aux bons emplacements, pour le bon usage.

La force du modèle économique que nous avons façonné repose sur l’expertise, la flexibilité et la complémentarité de nos activités avec notre écosystème » indique Samuel Gelrubin, Président du GROUPE TERROT.

Fin 2017, la valeur du stock et du patrimoine des sociétés du groupe s’élève à 250 M€ sur 45 000 m2 contre 170 M€ sur 29 000 m2 à fin 2016.

Bonne performance sur l’ensemble de nos activités

• 51,5 M€ de cession sur l’exercice
• Revenus Locatifs : 4,5 M€, en hausse de 50%
• 46 actifs traités en 2017 avec une répartition 43% Paris et 57% Province

Poursuite de la dynamique d’investissement

• 30 M€ investis sur 3 immeubles de bureaux en plein cœur de Paris
• Ouverture fin 2017 d’un concept unique de Boutique-Hôtel, la Maison Bréguet dans le 11ème arrondissement de Paris
• Co-investissement dans le développement d’EHPAD

6 février 2018


Le Groupe Terrot acquiert pour 30 millions d’euros d’immeubles de bureaux au dernier trimestre 2017

Le Groupe Terrot, structure indépendante d’investissement immobilier, a conclu plusieurs acquisitions à Paris, en province et au Portugal au dernier trimestre 2017. Le Groupe réhabilite ainsi actuellement plus de 38 000 m2, dont plus de la moitié hors région parisienne.

Les sociétés du Groupe Terrot auront acquis à la fin du dernier trimestre 2017 pour 30 millions d’euros d’immeubles de bureaux en plein cœur de Paris. Ces acquisitions confirment la stratégie d’investissement du groupe dans des actifs à fort potentiel de création de valeur :

2 000 m2 au 74 rue de la Fédération (Paris 15ème) ;

1 800 m2 au 64 avenue Parmentier (Paris 11ème) ;

1 600 m2 rue Frédérick Lemaître (Paris 20ème).

Le Groupe Terrot a retenu des stratégies de transformation en espaces de co-working, auberge de jeunesse, et VEFA ou BEFA en bloc, en adéquation avec l’environnement de chaque actif, et pour répondre au mieux à la demande dans ces quartiers en pleine mutation.Depuis septembre 2017, le Groupe a également poursuivi ses investissements en régions avec l’acquisition de plusieurs locaux commerciaux et lots d’habitations pour 5 millions d’euros.Fort de sa capacité à gérer des activités immobilières connexes, le Groupe a également participé à un nouveau projet de co-promotion immobilière pour un futur immeuble au cœur de Lisbonne, mixant logements et commerces.

« Le deuxième semestre 2017 a permis au Groupe TERROT de poursuivre son développement dans les projets immobiliers à forte valeur ajoutée, à la fois à Paris et en régions. Aujourd’hui, et pour la première fois de notre histoire, plus de la moitié de notre patrimoine se trouve en province », résume Samuel GELRUBIN, Président du Directoire.

6 juillet 2017


Le Groupe Terrot confirme un rythme d’activités soutenu au premier semestre 2017

Paris, le 6 juillet 2017 – Le Groupe Terrot, structure indépendante d’investissement immobilier, vient de conclure la vente de trois actifs à Paris pour un total de 22 millions d’euros. Ces biens avaient été acquis par le Groupe en 2015.

La première cession, faite à un investisseur institutionnel pour 13,3 millions d’euros, concerne 2 300 m2 de bureaux occupés par une administration au 24 rue Vicq d’Azir dans le 10ème arrondissement. Après acquisition en juin et décembre 2015, le Groupe Terrot a réalisé d’importants travaux de réhabilitation pendant 12 mois, incluant le désamiantage de l’immeuble.

La deuxième vente, toujours à Paris 10ème, concerne 760 m2 de bureaux vides situés passage Dubail, achetés par un utilisateur pour une transformation en co-working au prix de 4,7 millions d’euros.

Une vente a également été conclue avec un groupe d’investisseurs privés pour 4 millions d’euros, portant sur une crèche de 580 m2 réaménagée, située au 141 avenue de Clichy, Paris 17ème.

D’autres opérations d’envergure sont actuellement en cours :

  • les travaux du futur hôtel Maison Breguet se finiront dans le courant de l’année ;
  • les ventes par lots des actifs du chemin des Clotasses à Toulouse démarreront en juin ;
  • le chantier de rénovation des bureaux du 143 rue de Saussure (Paris 17ème) vient de se terminer, et la commercialisation de cet actif se lance ;
  •  enfin, le Groupe vient de signer 2 promesses d’acquisition pour des immeubles d’environ 2000 m2 chacun (Paris 11ème et 15ème).Compte tenu de ces éléments, le chiffre d’affaires des sociétés du Groupe au premier semestre 2017 s’élèvera à plus de 25 millions d’euros, conformément aux prévisions.« Au premier semestre 2017, le Groupe Terrot a su tirer parti du contexte de marché favorable pour l’immobilier d’entreprise en Ile-de-France en réalisant ces 3 cessions importantes à Paris. Cette dynamique devrait se poursuivre au deuxième semestre avec d’autres acquisitions et cessions prévues dans plusieurs grandes villes en France et à l’international », résume Samuel GELRUBIN, Président du Directoire.

31 mai 2017


Le concept du live-work à l’honneur du Prix d’architecture de l’Université de Tel-Aviv

Paris, le 31 mai 2017 – Le Prix Michel Gelrubin 2017, créé à l’initiative du Groupe Terrot au sein du Département d’Architecture de l’Université de Tel-Aviv, le plus important centre d’enseignement supérieur d’Israël, vient d’être décerné au projet « Mi » des étudiants Asaf Jan et Noy Ilan. Les étudiants ont travaillé cette année sur le concept du live-work avec pour objectif de créer un intérieur modulable de 70 m2 maximum permettant d’allier les notions d’espace de travail et de lieu à vivre, en examinant la relation entre espace privé et public, intérieur et extérieur.

 

Le jury se composait cette année du célèbre architecte Jean Nouvel, de Samuel Gelrubin, Président du Groupe Terrot, des architectes français Philippe Maidenberg et Daniel Bismut, et du Directeur de l’école d’architecture de l’Université de Tel-Aviv Eran Neuman.

 

Sur les huit projets en compétition, « Mi » a été choisi à l’unanimité par le jury. Les étudiants Asaf Jan et Noy Ilan, sous la direction du Professeur Phillip Friedman, ont imaginé un appartement/boutique d’artisan tapissier d’un genre nouveau, faisant à la fois office de lieu de vie, d’atelier et de showroom. Ce projet a été pensé au cœur du quartier Kiryat Hamelacha, au sud de Tel-Aviv. Composé de quatre rangées de bâtiments identiques en béton brut construits dans les années 60 pour la petite industrie et les ateliers d’artisans, le quartier est aujourd’hui en pleine mutation, se parant de couleurs au fil des années sous l’impulsion d’artistes venus y installer leurs ateliers et de l’implantation de galeries d’art.

 

Le projet architectural « Mi » (« Minimalism and Inflatables ») repose sur deux éléments : d’une part un espace ultra minimaliste en marbre noir et blanc et, d’autre part, des meubles gonflables colorés rendant l’espace complètement modulable et adaptable à l’activité. L’« appartement » est divisé en trois parties : une entrée, le « foyer », composée d’une salle d’eau-cuisine et de toilettes – faisant la transition entre l’extérieur et l’intérieur, le sale et le propre, une grande pièce à vivre, et un espace de travail. L’entrée et la pièce principale sont séparées par un mur de rangement « intelligent » contenant un système de pompe à air où sont stockés tous les meubles dégonflés. Les meubles sont gonflés et ensuite placés sur le grand socle central en marbre conçu comme un « autel », faisant également office de table grâce à sa surélévation. Selon les meubles gonflés, la pièce se mue tour à tour en espace de repos, de repas, ou d’exposition des créations. Le minimalisme de l’ensemble s’inscrit dans une démarche post-moderne.

 

« Pour la quatrième année consécutive, ce prix a pour objectif d’encourager la créativité des étudiants au travers de sujets innovants. Après une boutique de mode, la conception d’un loft et le design d’un hôtel parisien les années précédentes, nous avons souhaité cette année faire travailler les étudiants sur le concept de live-work, devenu récemment un thème de réflexion très important pour les experts du secteur suite au développement exponentiel de nouveaux modes de vie liés à une plus grande flexibilité du travail et aux nouveaux outils numériques », explique Samuel Gelrubin, Président du Groupe Terrot.

 

Retrouvez ici la présentation vidéo du projet « Mi » :

https://www.dropbox.com/s/0rqaqxccj0m9o9w/1-Asaf_%26_Noy_-mi-final.mp4?dl=0

 

Retrouvez ici l’intervention filmée de l’architecte Jean Nouvel sur le prix et les projets en compétition : https://www.dropbox.com/s/664nphu6cjql0vd/Jean%20Nouvel%20Interview%20MiG%20Prize%202017.mp4?dl=0

29 mars 2017


Le consortium composé du Groupe Terrot, associé à Galia, Aream et Mantrisse, acquiert un immeuble de 9.300 m2 de bureaux à Suresnes

Paris, le 29 mars 2017 – Le Groupe Terrot, ainsi que le Groupe Galia, Aream Invest et Mantrisse Holding viennent de signer l’acquisition, pour 22,2 millions d’euros, de l’immeuble du 24-28 avenue du Général de Gaulle à Suresnes dans les Hauts-de-Seine.

Il est prévu de transformer cet ensemble de 9.300 m2, actuellement utilisé en bureaux, en un programme mixte, neuf. Ce projet phare du Groupe Terrot en 2017 devrait intégrer à la fois du commerce, du bureau, un équipement collectif et des logements disposant de terrasses et de vues remarquables.

Par son ampleur et sa situation en plein cœur du centre-ville de Suresnes, à proximité immédiate des transports en communs, de l’hôpital Foch et des principales voies de circulation, l’opération constitue une requalification urbaine du quartier de la Mairie.

Samuel GELRUBIN, Président du Groupe Terrot, déclare : « L’acquisition de cet immeuble à Suresnes va nous permettre de réaliser une promotion ambitieuse. Il s’agit d’un très bon exemple de programme immobilier valorisant la mixité des usages, véritable socle de la ville de demain ».

La livraison est prévue pour fin 2019.

Investisseurs : Groupe Terrot, Groupe Galia, Aream Invest, Mantrisse Holding Financement : SOCFIM
Asset Manager : Novare Asset Management
Gestion : Aream Property / Commercialisation : Aream Vente